Rechercher
  • ghita48

Les 3 étapes pour réussir son MVP en évitant les pièges

Un produit minimum viable (MVP) est une stratégie de développement de produit développée par Eric Ries dans sa méthodologie Lean Startup. Un MVP est la plus petite version d'un produit qui nécessite le moins d'effort et le moins de temps pour être développer et opérationnel. Contrairement aux preuves de concepts traditionnelles ou aux idées de concept, l'objectif d'un MVP n'est pas seulement de répondre à la faisabilité technique d'un produit, mais aussi de tester son hypothèse commerciale fondamentale.

Par exemple, au lieu d'essayer de développer une version complète de votre produit avant de le lancer sur le marché, essayez de créer le premier ou les deux premiers modules et demandez aux clients de l'utiliser et de fournir des retours d’utilisations, commentaires et avis. Peu importe si votre produit est parfait ou si toutes les fonctionnalités que vous avez envisagées existent.

Ce qui est important, c'est que vous sachiez si votre hypothèse fondamentale, les choses qui, selon vous, feront de votre produit une réussite, sont vraies.

À une époque où la concurrence sur le marché est rude, il est difficile pour les entreprises de lancer en premier et d'itérer rapidement. Il en va de même pour le développement de produits ou services internes visant à accroître la productivité des entreprises et de leurs équipes.


Étape 1 : Utiliser MVP pour établir des données réelles sur le produit

L'analyse de la data devrait se concentrer sur le suivi des « chiffres réels » après le lancement d’un MVP sur le marché. En utilisant et en suivant les mesures conversion ou les comportements essentiels à la croissance du business, les analystes commerciaux peuvent mesurer et apprendre des interactions des utilisateurs avec l'application et décider en fonction des résultats quelles fonctionnalités ajouter ou améliorer.

Par exemple, les mesures de l'entonnoir de conversion peuvent se concentrer sur les inscriptions des clients, les téléchargements d'applications, l'inscription aux essais de produits, l'utilisation répétée et l'achat. Gardez à l'esprit que l'analyse de la data ne doit pas se concentrer uniquement sur les résultats totaux du tunnel de conversion.

Il est également important de faire ce que Ries appelle l'analyse des cohortes. Cela se fait en analysant les données en contexte avec les différents groupes de clients qui sont entrés en contact avec le produit de manière indépendante. En mettant en place plusieurs analyses et tests sur vos utilisateurs en utilisant cette méthode, vos équipes pourront se concentrer sur la création de fonctionnalités que les vrais utilisateurs trouveront utiles.


Étape 2 : Faire évoluer le produit vers sa version finale

Un parti pris courant des entreprises technologiques est d’accorder plus d'importance à l'optimisation des produits qu'à l'apprentissage. La méthodologie Lean Startup souligne l'importance de prendre des décisions basées sur des étapes d'apprentissage et non sur de simples informations exécutives ou marketing sur ce qui devrait fonctionner.

Ainsi il est aussi fréquent pour certaines startups de ne pas perdre de temps avec un MVP comme le dit John Maeda. John Maeda révèle comment des entreprises telles que Google ont accru ce que les utilisateurs attendent des produits dans un extrait de son nouveau livre, «How to Speak Machine».

Cependant l’utilisation d’un MVP demeure une étape importante et obligatoire pour de nombreux experts. Il faut aussi différencier les métriques de vanité en marketing - qui sont des actions effectuées pour faire paraître les chiffres bruts d'un produit plus gros grâce à des publicités, à du remplissage de canaux de diffusions et à des démos, ce qui incite les clients à utiliser le produit non pas en raison de sa valeur intrinsèque, mais en raison d'un battage médiatique – à l'analyse de la data qui effectue un zoom sur des « mesures exploitables ».

Pour qu'une mesure soit exploitable, elle doit avoir une cause et un effet logique. L'utilisation de mesures exploitables à partir de l’analyses des cohortes et d'expériences de tests fractionnés permettrait à vos équipes de faire évoluer votre MVP en produit final.


Étape 3 : Faire évoluer sa stratégie en cas d’échec avec un pivot

Une analyse sérieuse et complète permettra à votre entreprise d'évaluer si le MVP actuel n'est plus pertinent et nécessite donc une refonte totale. Le pivot est un virage brusque de la stratégie produit que vous utilisez qui permettra de changer le produit dans son ensemble. Il existe différents types de pivot : un zoom avant et un zoom arrière, un segment de client, un besoin client, une plate-forme, une architecture d'entreprise, etc…

Par exemple, un pivot de zoom permet à aux analystes data de se concentrer sur une caractéristique auparavant unique du produit en tant que fonctionnalité de base, faisant un tour complet, réinitialisant toutes ses métriques et références actuelles.

En se concentrant sur la méthodologie évoquée dans notre article, vos équipes pourront en tirer parti pour créer des produits réussis. La mise sur le marché d'un MVP plutôt que d'un produit complet permettra aux entreprises de se familiariser rapidement avec leur marché et leurs consommateurs, en créant des produits qu'elles trouvent vraiment utiles.


29 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout